Inscription


RoboDomo

Rédigé le 16/02/2008 à 21h20 par Neorobot
2 commentaires | 3463 consultations

RoboDomo de l'Institut IMAGINE
image RoboDomo de l'Institut IMAGINE
Le lancement de RoboDomo (robot pour la maison, dont le but est d'aider les personnes âgées, a été effectué la semaine dernière Il ne s'agit pas d'un humanoïde comme certain pourraient le croire mais d'une machine ressemblant à un aspirateur. Elle est dotée de roues et d'un écran permettant de naviguer dans les différents menus. RoboDomo vient de démarrer sa phase de test. Celle-ci devrait durer jusqu'en 2017 et, à terme, RobotDomo pourra assurer un maintien sécurisé des personnes âgées.
En 2015, le Japon prévoit d'équiper un quart de ses foyers d'assistants domestiques du fait de la diminution du potentiel d'aides-soignants, d'où l'engouement naissant des grandes entreprises d'informatique et de télécommunications pour ces nouveaux objets communicants mobiles allant de l'accompagnement psychologique à la télésurveillance médicale. « De plus en plus d'intelligence sera déportée sur le robot pour permettre la télésurveillance 24H/24, 7 Jours/7 et l'assistance médico-technique à domicile » ajoutent encore les concepteurs de ce projet.

RoboDomo, proposé par le MBDS comme premier projet pluridisciplinaire de l'Institut IMAGINE (projet phare du Service d'Activités Industrielles et Commerciales de l'Université) a été découpé en trois phases qui seront gérées par l'Université de Nice, précise le communiqué :

- phase 1 (jusqu' à Novembre 2006) avec SFR, pour pilotage du robot avec un téléphone 3G et visioconférence 3G
- phase 2 (Nov. 2006- Sept 2007) : bouquet de services « 3P »(Peur, Paresse, Plaisir) intégrant des objets communicants sans fil. Les partenaires identifiés en plus du CHU de Nice et ROBOSOFT sont GDF, Veolia, Coronis, Tam Télésanté, le CSTB, ASK et NOKIA (en discussion avec un TELCO, le Crédit Agricole, Philips et une mutuelle).
- Phase 3 (démarrage fin 2007) Pilote en vraie grandeur sur une cinquantaine de foyers à Nice. Dans un premier temps, il s'agira de valider le pilotage à distance d'un robot depuis un téléphone 3G connecté à un réseau UMTS. Ce dernier devrait permettre de guider le déplacement du robot, de recevoir des données audio et vidéo provenant de la camera fixée à celui-ci lorsque l'option « vidéo conférence » est activée et d'en envoyer (partie « plaisir » d'un service à une personne âgée ou surveillance médicale ou support bancaire ou social).



Les Videos
Aucune Video
Ajouter une video
Visiter la source Mises à jour de l'article: 0 Discuter sur le forum
Imprimer l'article Date de mise à jour: / Recommander cette page